Navigation – Plan du site

The Pliocene-Pleistocene boundary: which significance for the so called “Wolf Event”? Evidences from Western Europe

Quelle importance a le « Wolf event » pour la définition de la limite entre Pliocène et Pléistocène ? Les évidences données par les faunes de l’Europe sud occidentale
Raffaele Sardella et Maria Rita Palombo
p. 65-71

Résumés

La diffusion des espèces du genre Canis est un « bioevent » dont l’importance a été reconnue depuis longtemps. L’apparition de Canis etruscus (« Wolf Event ») avait été vue comme le signal du début du Pléistocène. Canis etruscus a été reconnu pour la première fois dans la faune locale de Olivola (Valdarno supérieur, Italie) dont l’âge était considéré comme Pléistocène inférieur.

Des découvertes plus récentes nous obligent à placer le « Wolf Event » dans le Pliocène: Canis cf. C. etruscus est présent en Italie à Costa S. Giacomo (MN17) et les trois canidés Villafranchiens (C. etruscus, Canis arnensis et Lycaon falconeri) sont déjà présents dans le Pliocène final à Fonelas. Par ailleurs, dans le Bassin du Valdarno, C. etruscus et C. arnensis ont été trouvés en association avec Chasmaporthethes lunensis et Pachycrocuta brevirostris dans des dépôts d’âge Pliocène final, corrélés avec l’événement paléomagnétique d’Olduvai.

Le « Wolf Event » va donc se produire en Méditerranée Nord occidentale au cours du Pliocène supérieur, bien que de façon différente dans chaque région, comme le montre l’observation des richesses spécifiques et des taux d’apparition et d’extinction. De plus, ce bio-évènement n’inclut pas seulement la dispersion de Canis et Lycaon, mais également de Pachycrocuta et, au moins pour l’Italie, de Panthera, produisant un renouvellement important de la guilde des carnivores en Europe occidentale.

En conclusion, puisque ce renouvellement va se développer en grande partie durant le Pliocène final, le « Wolf Event », dans sa nouvelle acception plus étendue, ne peut pas être considérer comme un “marqueur” du début du Pléistocène.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Raffaele Sardella et Maria Rita Palombo, « The Pliocene-Pleistocene boundary: which significance for the so called “Wolf Event”? Evidences from Western Europe », Quaternaire, vol. 18/1 | 2007, 65-71.

Référence électronique

Raffaele Sardella et Maria Rita Palombo, « The Pliocene-Pleistocene boundary: which significance for the so called “Wolf Event”? Evidences from Western Europe », Quaternaire [En ligne], vol. 18/1 | 2007, mis en ligne le 01 mars 2010, consulté le 30 mai 2017. URL : http://quaternaire.revues.org/969 ; DOI : 10.4000/quaternaire.969

Haut de page

Auteurs

Raffaele Sardella

Dipartimento di Scienze della Terra, Università “La Sapienza, CNR - Istituto di Geologia Ambientale e Geoingegneria, Piazzale A. Moro, 5 - 00185 ROMA, Italy

Maria Rita Palombo

Dipartimento di Scienze della Terra, Università “La Sapienza, CNR - Istituto di Geologia Ambientale e Geoingegneria, Piazzale A. Moro, 5 - 00185 ROMA, Italy. E-mail: mariarita.palombo@uniroma1.it

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Association française pour l’étude du Quaternaire
  • Revues.org