Navigation – Plan du site

Le tuf de Caours (Somme, France) : mise en évidence d'une séquence eemienne et d'un site paléolithique associé

The Caours tufa (Somme, France): evidence from an Eemian sequence associated with a palaeolithic settlement
Pierre Antoine, Nicole Limondin-Lozouet, Patrick Auguste, Jean-Luc Locht, Bassam Galheb, Jean-Louis Reyss, Élise Escude, Pierre Carbonel, Norbert Mercier, Jean-Jacques Bahain, Christophe Falguères et Pierre Voinchet
p. 281-320

Résumés

Les nouvelles investigations menées sur les tufs du bassin de la Somme dans le cadre du programme SITEP (CNRS) ont permis de mettre en évidence une formation tufacée reposant sur une nappe alluviale en position de très basse terrasse à Caours (Scardon). La séquence de tufs est séparée de la nappe alluviale périglaciaire sous-jacente par des limons fluviatiles calcaires se terminant par un petit sol de marais coiffé par un liseré de tourbe compactée. La formation tufacée proprement dite comporte essentiellement des faciès palustres à nombreux restes végétaux encroûtés en place et des concrétions travertineuses de type stromatolithes. En direction de la vallée actuelle l’ensemble passe rapidement à des faciès nettement fluviatiles à oncolithes structurés en grandes lentilles à stratifications obliques. La séquence de tuf ainsi que les limons fluviatiles ont livré une abondante faune malacologique qui a permis de décrire une évolution climatique contemporaine des phases initiales d’un interglaciaire, suivi d’un optimum climatique, puis d’une phase de réouverture du milieu exprimant le déclin des conditions tempérées. La base du tuf comporte plusieurs horizons organiques qui ont livré des restes de grands mammifères et de rongeurs contemporains de l’optimum interglaciaire déterminé par les assemblages malacologiques. Dans ces horizons, plusieurs niveaux du Paléolithique moyen ont été découverts en place, en association avec des restes de grande faune interglaciaire fortement fracturés par l’action de l’homme et présentant des traces de découpe. Compte tenu de sa position dans le système de la Somme, des datations par U/Th obtenues sur le tuf (moyenne : ± 120 ka BP) et des conclusions des études bioclimatiques, la séquence de Caours représente le premier témoin de l’interglaciaire Eemien en contexte fluviatile dans le bassin de la Somme. Enfin, les niveaux archéologiques découverts à Caours constituent un exemple unique d’occupation humaine contemporaine du dernier interglaciaire dans la France septentrionale.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Pierre Antoine, Nicole Limondin-Lozouet, Patrick Auguste, Jean-Luc Locht, Bassam Galheb, Jean-Louis Reyss, Élise Escude, Pierre Carbonel, Norbert Mercier, Jean-Jacques Bahain, Christophe Falguères et Pierre Voinchet, « Le tuf de Caours (Somme, France) : mise en évidence d'une séquence eemienne et d'un site paléolithique associé », Quaternaire, vol. 17/4 | 2006, 281-320.

Référence électronique

Pierre Antoine, Nicole Limondin-Lozouet, Patrick Auguste, Jean-Luc Locht, Bassam Galheb, Jean-Louis Reyss, Élise Escude, Pierre Carbonel, Norbert Mercier, Jean-Jacques Bahain, Christophe Falguères et Pierre Voinchet, « Le tuf de Caours (Somme, France) : mise en évidence d'une séquence eemienne et d'un site paléolithique associé », Quaternaire [En ligne], vol. 17/4 | 2006, mis en ligne le 01 décembre 2009, consulté le 25 avril 2017. URL : http://quaternaire.revues.org/880 ; DOI : 10.4000/quaternaire.880

Haut de page

Auteurs

Pierre Antoine

« Environnements quaternaires. Dynamiques naturelles et anthropisation », UMR CNRS 8591, Laboratoire de Géographie physique, 1 place A. Briand, F-92195 Meudon Cedex. E-mail : Pierre.Antoine@cnrs-bellevue.fr

Articles du même auteur

Nicole Limondin-Lozouet

« Environnements quaternaires. Dynamiques naturelles et anthropisation », UMR CNRS 8591, Laboratoire de Géographie physique, 1 place A. Briand, F-92195 Meudon Cedex. E-mail : limondin@cnrs-bellevue.fr

Articles du même auteur

Patrick Auguste

ESA CNRS 8018, Préhistoire et Quaternaire, Université des Sciences et Technologies de Lille, F-59655 Villeneuve d’Ascq cedex. E-mail : Patrick.Auguste@univ-lille1.fr

Articles du même auteur

Jean-Luc Locht

Institut National de la Recherche en Archéologie préventive (INRAP), 517 rue Saint-Fuscien F-80000 Amiens

Articles du même auteur

Bassam Galheb

GEOTOP, Université du Québec à Montréal, Case postale 8888, Sta. Centre-Ville, Montréal, P.Q. H3C 3P8 Canada. E-mail : ghaleb.bassam@uqam.ca

Jean-Louis Reyss

Laboratoire des Sciences du Climat et de l’Environnement, UMR CEA-CNRS 1572, Avenue de la Terrasse, F-91198 Gif sur Yvette Cedex. E-mail : reyss@lsce.cnrs-gif.fr

Articles du même auteur

Élise Escude

Institut de Paléontologie Humaine, Laboratoire de Préhistoire du Muséum National d’Histoire Naturelle, UMR 6569 du CNRS, 1, rue René Panhard, F-75013 Paris

Articles du même auteur

Pierre Carbonel

UMR CNRS 5805 EPOC, Université Bordeaux 1, Avenue des Facultés, F-33405 Talence, Cedex. E-mail : p.carbonel@epoc.u-bordeaux1.fr

Articles du même auteur

Norbert Mercier

Laboratoire des Sciences du Climat et de l’Environnement, UMR CEA-CNRS 1572, Avenue de la Terrasse, F-91198 Gif sur Yvette Cedex. E-mail : mercier@lsce.cnrs-gif.fr

Articles du même auteur

Jean-Jacques Bahain

Institut de Paléontologie Humaine, Laboratoire de Préhistoire du Muséum National d’Histoire Naturelle, UMR 6569 du CNRS, 1, rue René Panhard, F-75013 Paris. E-mail : bahain@mnhn.fr

Articles du même auteur

Christophe Falguères

Institut de Paléontologie Humaine, Laboratoire de Préhistoire du Muséum National d’Histoire Naturelle, UMR 6569 du CNRS, 1, rue René Panhard, F-75013 Paris. E-mail : falguere@mnhn.fr

Articles du même auteur

Pierre Voinchet

Institut de Paléontologie Humaine, Laboratoire de Préhistoire du Muséum National d’Histoire Naturelle, UMR 6569 du CNRS, 1, rue René Panhard, F-75013 Paris. E-mail : voinchet@mnhn.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Association française pour l’étude du Quaternaire
  • Revues.org