Navigation – Plan du site

Evidence of paraglacial and paraperiglacial crisis in Alpine sediment transfer since the last glaciation (Ticino, Switzerland)

Évidence de crises paraglaciaires et parapériglaciaires dans le transfert sédimentaire alpin depuis la dernière glaciation (Ticino, Suisse)
Cristian Scapozza
p. 139-155

Résumés

Les concepts de “paraglaciaire” et de “parapériglaciaire” ont été introduits dans la deuxième moitié du 20e siècle pour décrire les processus, les formes et les dépôts directement conditionnés respectivement par une déglaciation (paraglaciaire) et par la dégradation du pergélisol (parapériglaciaire). Ils représentent des modèles théoriques décrivant la transition de conditions glaciaires à périglaciaires, ou plus généralement non glaciaires (modèle paraglaciaire), et de conditions périglaciaires à tempérées (modèle parapériglaciaire). Des évidences de transfert sédimentaire conditionné par ces processus ont été décrites surtout dans les domaines Arctique et Subarctique. Ces évidences sont beaucoup moins généralisées dans les Alpes et tiennent rarement compte des deux concepts, en intégrant les formes et dépôts périglaciaires dans l’évaluation du transfert sédimentaire de la source aux bassins de sédimentation pour un seul bassin versant. Sont présentées ici les évidences de crises sédimentaires para(péri)glaciaires en quantifiant le transfert sédimentaire de la zone périglaciaire jusqu’au delta dans le Lac Majeur pour le bassin versant du Ticino (sud des Alpes Suisses). La compilation et révision de données chronologiques, la quantification des taux de sédimentation dans la Vallée du Ticino, des taux de progradation du delta du Ticino et des taux d’éboulisation dans la zone périglaciaires, ont permis de présenter des modèles empiriques du transfert sédimentaire. Ces modèles mettent en évidence des taux de sédimentation significativement très hauts dans le fond de vallée au début de la déglaciation, et des taux d’éboulisation significatifs pendant les périodes de réchauffement des températures (comme au début du Bølling et pendant le Preboréal), montrant une très bonne correspondance avec les modèles théoriques de sédimentation paraglaciaire et parapériglaciaire. L’évolution du transfert sédimentaire pendant tout le Tardiglaciaire et la première moitié de l’Holocène au Sud des Alpes Suisses peut donc être expliquée par la combinaison d’une phase d’érosion paraglaciaire liée à la déglaciation et de deux phases d’érosion parapériglaciaire liées avec les périodes de réchauffement climatique significatif pendant le Bølling/Allerød et la première partie de l’Holocène.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en juin 2018.

Plan

1 - Introduction
2 - Geomorphological setting
2.1 - Geomorphological history
2.2 - Chronological constraints
3 - Material and methods
3.1 - Calibration of radiocarbon dating
3.2 - Sedimentation rates
3.3 - Delta progradation rates
3.4 - Rockwall erosion rates
4 - Results
4.1 - Sedimentation rates in the Ticino Valley
4.2 - Progradation rates of the Ticino River delta
4.3 - Rockwall erosion rates in Upper Ticino
5 - An empirical evidence of paraglacial and paraperiglacial crisis?
5.1 - Sediment transfer in the Southern Swiss Alps
5.2 - A model of sediment transfer in the Alpine realm
6 - Synthesis on sediment transfer in the Alpine domain

Aperçu du texte

1 - Introduction

The concept of “paraglacial” was first introduced for defining both all non-glacial processes directly conditioned by glaciation, and the period during these processes are active (Church & Ryder, 1972). This definition was then generalised to all sedimentary accumulations, landforms, geosystems and landscapes directly conditioned by glaciations and deglaciations (Ballantyne, 2002). The theoretical paraglacial model describes the transition from a glacial to a periglacial, or more generally a non glacial, morphogenetic system (Thorn & Lowenherz, 1987; Slaymaker, 2009), both considered in a steady regime, and is characterised by a paraglacial morphogenetic crisis related to the energetically re-equilibrium of the system as the consequence of a deglaciation. The real existence of paraglacial processes is nevertheless doubt, because this implies that pure paraglacial landforms, neither related to glacial or periglacial processes, must to be recognized (André, 2009).

By an...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Cristian Scapozza, « Evidence of paraglacial and paraperiglacial crisis in Alpine sediment transfer since the last glaciation (Ticino, Switzerland) », Quaternaire, vol. 27/2 | 2016, 139-155.

Référence électronique

Cristian Scapozza, « Evidence of paraglacial and paraperiglacial crisis in Alpine sediment transfer since the last glaciation (Ticino, Switzerland) », Quaternaire [En ligne], vol. 27/2 | 2016, mis en ligne le 01 juin 2018, consulté le 21 août 2017. URL : http://quaternaire.revues.org/7805 ; DOI : 10.4000/quaternaire.7805

Haut de page

Auteur

Cristian Scapozza

 Institute of Earth Sciences, University of Applied Sciences and Arts of Southern Switzerland (SUPSI), Campus Trevano, CH-6952 CANOBBIO. Email: cristian.scapozza@supsi.ch

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Association française pour l’étude du Quaternaire
  • Revues.org