Navigation – Plan du site

Late-glacial and Early Holocene climate and environment from stable isotopes in Welsh tufa

Reconstitution climatique et environnementale au Tardiglaciaire et à l'Holocène à partir de l'étude des isotopes stables dans une séquence de tuf du Pays de Galles
E. R. Garnett, J. E. Andrews, Richard C. Preece et P. F. Dennis
p. 31-42

Résumés

Le tuf de Caerwys situé au nord du Pays de Galles (Grande-Bretagne) contient, à sa base, des dépôts à précipitations carbonatées, attribués à l'interstade du Tardiglaciaire. Ces dépôts sont utilisés pour tester la validité des isotopes stables dans l'enregistrement d'une séquence de température chaud-froid-chaud au cours de la transition Interstade du Tardiglaciaire-Dryas récent- début Holocène. Les valeurs de d18O  ainsi que la courbe d'abondance des malacofaunes indiquent que le tuf tardiglaciaire s'est déposé au cours d'une phase tempérée (GL-1c ou 1e ?) suivie par un refroidissement qui pourrait correspondre à la transition vers le Dryas récent. Au cours de la phase la plus froide de cet épisode stadiaire la formation du tuf cesse et la sédimentation devient sableuse. Les valeurs de d13C  qui se placent autour de -8.5‰ dans le tuf interstadiaire de base montrent une influence significative de la zone CO2 du sol isotopiquement faible qui est cohérente avec l'extension vers le sud de forêts de bouleaux dans la partie nord du Pays de Galles. Pendant le refroidissement du Dryas récent, la baisse de 1‰ du d13C du tuf est interprétée comme la représentation de la diminution de l'activité photosynthétique du phytoplancton dans les mares qui est la cause d'un enrichissement isotopique plus faible du d13C du tuf. Au sein des tout premiers niveaux de tuf holocènes (pré-9000 cal.an BP) à Caerwys, les paléo-températures de l'eau calculées à partir du d18O de la calcite du tuf et des carbonates des coquilles de Lymnaea peregra sont en bon accord et suggèrent des estimations des températures estivales de l'eau situées entre 13 et 16.5°C.  Les données de d13C  obtenues dans ces tufs de mare-micrite du début de l'Holocène démontrent que l'activité photosynthétique du phytoplancton à l'intérieur de la colonne d'eau reprend quand les conditions sont plus chaudes et provoquent un enrichissement isotopique des valuers de d13C du tuf.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

E. R. Garnett, J. E. Andrews, Richard C. Preece et P. F. Dennis, « Late-glacial and Early Holocene climate and environment from stable isotopes in Welsh tufa », Quaternaire, vol. 17/2 | 2006, 31-42.

Référence électronique

E. R. Garnett, J. E. Andrews, Richard C. Preece et P. F. Dennis, « Late-glacial and Early Holocene climate and environment from stable isotopes in Welsh tufa », Quaternaire [En ligne], vol. 17/2 | 2006, mis en ligne le 01 juin 2009, consulté le 27 mars 2017. URL : http://quaternaire.revues.org/742 ; DOI : 10.4000/quaternaire.742

Haut de page

Auteurs

E. R. Garnett

School of Environmental Sciences, University of East Anglia, Norwich NR4 7TJ, United Kingdom, Tel +44 (0)1603 592536

J. E. Andrews

School of Environmental Sciences, University of East Anglia, Norwich NR4 7TJ, United Kingdom, Tel +44(0)1603 592536
Corresponding author: j.andrewsuea.ac.uk

Richard C. Preece

Department of Zoology, University of Cambridge, Downing Street, Cambridge CB2 3EJ, United Kingdom, Tel +44(0)1223 33666

Articles du même auteur

P. F. Dennis

School of Environmental Sciences, University of East Anglia, Norwich NR4 7TJ, United Kingdom, Tel +44 (0)1603 592536

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Association française pour l’étude du Quaternaire
  • Revues.org