Navigation – Plan du site

Pléistocène supérieur et paléolithique
dans le domaine des sables stampiens (rupéliens)
du sud du bassin de Paris: les données du site de Melun-Montaigu(Seine-et-Marne, France)

Upper pleistocene and palaeolithic from the stampian (rupelian) sand aera in the southern Paris basin: data from the site of Melun-Montaigu (Seine-et-Marne, France)
Christine Chaussé, Frédéric Blaser, Nick Debenham, Céline Roque et Emmanuel Vartanian
p. 245-255

Résumés

Le site de Melun-Montaigu (77) a livré plusieurs ensembles de vestiges paléolithiques compris dans des dépôts de pente stratifiés accumulés le long du pied nord d’une butte de sable stampien. L’analyse morphosédimentaire, croisée à des mesures géochronologiques (OSL et TL) permet de proposer une interprétation chronostratigraphique de la séquence et de positionner les différents niveaux d’artefacts dans la chronologie du Quaternaire. Les premiers dépôts, flués, se sont mis en place entre la fin du Weichselien ancien et le Pléniglaciaire inférieur. Ils scellent une première occupation (niveau P3) rapportée au début du Dernier Glaciaire et recèlent des vestiges remaniés (niveau Pb). L’étape suivante, située au début du Pléniglaciaire moyen, est marquée par l’élaboration d’une profonde ravine thermokarstique qui résulte d’un épisode de déstabilisation brutale du permafrost et inaugure une période de réchauffement relatif. Son remplissage recèle un assemblage lithique (Pa) également remanié. L’épisode se clôt par une phase de stabilisation relative du milieu marquée par l’élaboration d’un sol rapporté à l’interstade du Pléniglaciaire moyen (~ 55-35 ka). Il a été dégradé puis recoupé dans un second temps par un système de grandes pseudomorphoses de coins de glace. Cette étape, placée au début du Pléniglaciaire supérieur vers 30 ka, est contemporaine de la fréquentation des lieux par l’Homme moderne (niveau P1).

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en septembre 2017.

Plan

1 - Introduction
2 - Contextes géomorphologique et géologique et modalités de l’intervention morphostratigraphique
3 - Données stratigraphiques et position des industries préhistoriques
4 - Données géochronologiques
5 – Interprétation climato-sédimentaire et proposition chronostratigraphique
6 - Conclusion

Aperçu du texte

1 - Introduction

Situé à une vingtaine de kilomètres au sud-est de Paris, le plateau de Sénart (fig. 1a) livre régulièrement des vestiges préhistoriques généralement rapportés au Paléolithique moyen. Souvent issues de ramassages de surface et considérées comme remaniées, certaines découvertes sont néanmoins apparues structurées. Leur exploration a permis de documenter des occupations au Gros-Chêne, à Arvigny et au Tertre-de-Chérizy, respectivement situées dans les communes de Cesson, Moissy-Cramayel et Vaux-le-Pénil (Seine-et-Marne) (fig. 1b) (Baudet, 1947 ; Gouédo et al., 1994 ; Connet et al., 2000). Ces niveaux préhistoriques présentent la particularité d’être implantés en sub-surface au pied de buttes stampiennes. Leur attribution au Moustérien, basée sur des arguments chronoculturels est confortée à Arvigny où des mesures géochronologiques situent l’occupation entre 68 et 119 ka (Laurent et al., 2000).

Reconnu également en contrebas d’une butte gréseuse à près de deux mètres de pr...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Christine Chaussé, Frédéric Blaser, Nick Debenham, Céline Roque et Emmanuel Vartanian, « Pléistocène supérieur et paléolithique
dans le domaine des sables stampiens (rupéliens)
du sud du bassin de Paris: les données du site de Melun-Montaigu(Seine-et-Marne, France)
 », Quaternaire, vol. 26/3 | 2015, 245-255.

Référence électronique

Christine Chaussé, Frédéric Blaser, Nick Debenham, Céline Roque et Emmanuel Vartanian, « Pléistocène supérieur et paléolithique
dans le domaine des sables stampiens (rupéliens)
du sud du bassin de Paris: les données du site de Melun-Montaigu(Seine-et-Marne, France)
 », Quaternaire [En ligne], vol. 26/3 | 2015, mis en ligne le 01 septembre 2017, consulté le 25 juillet 2017. URL : http://quaternaire.revues.org/7330 ; DOI : 10.4000/quaternaire.7330

Haut de page

Auteurs

Christine Chaussé

INRAP, 7 rue de Madrid, FR-75008 PARIS. Courriel: christine.chausse@inrap.fr,Laboratoire de Géographie Physique : Environnements Quaternaires et Actuels, UMR 8591, 1 place Aristide Briand, FR-92195 MEUDON cedex.

Articles du même auteur

Frédéric Blaser

INRAP, 7 rue de Madrid, FR-75008 PARIS. Courriel: frederic.blaser@inrap.fr

Nick Debenham

Quaternary TL Surveys, 19 Leonard Avenue, Nottingham NG5 2LW, UNITED KINGDOM. Courriel : n.debenham@qtls.globalnet.co.uk

Articles du même auteur

Céline Roque

SAS Re.S.Artes, 84 rue du Tondu, FR-33000 BORDEAUX. Courriel : celine.roque@res-artes.com

Emmanuel Vartanian

SAS Re.S.Artes, 84 rue du Tondu, FR-33000 BORDEAUX. Courriel : emmanuel.vartanian@res-artes.com

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Association française pour l’étude du Quaternaire
  • Revues.org