Navigation – Plan du site

Variations du niveau marin Holocène en Baie de Quiberon (Bretagne sud) : marqueurs archéologiques et sédimentologiques

Holocene sea level variations in the bay of Quiberon (south Brittany, France): archaeological and sedimentological tracers
Agnès Baltzer, Serge Cassen, Anne-Véronique Walter-Simonnet, Hélène Clouet, André Lorin et Bernadette Tessier
p. 105-115

Résumés

Il est difficile d’établir un cadre chronologique précis de la remontée du niveau marin depuis le Dernier Maximum Glaciaire. Les indices géologiques permettant de répondre à cette problématique se trouvent en général sur la frange littorale, interface privilégiée des interactions océan/continent. Deux approches complémentaires, l'une sédimentologique, l'autre archéologique, ont été utilisées dans la Baie de Quiberon pour y retracer les phases de la transgression marine. Dans le sud de la Bretagne, les archéologues ont découvert d’importants sites mégalithiques sur la côte est de la Baie de Quiberon et dans le Golfe du Morbihan. Ces alignements de stèles, érigés par l’Homme il y a 6 500 ans (Néolithique), se retrouvent sous le niveau marin actuel, se poursuivent sur l’estran, et se prolongent sur le continent, en fonction de la transgression Holocène. Afin de connaître l’extension et la localisation exacte de ces mégalithes subtidaux, des campagnes de sonar latéral, de sismique et de sonar interférométrique ont été réalisées. Elles ont permis d’obtenir une bathymétrie fine de la zone ainsi que des images acoustiques révélant des vestiges néolithiques (stèles authentifiées par plusieurs plongées). La ligne bathymétrique limite d’extension de ces mégalithes coïncide avec la position la plus haute du paléo-rivage néolithique (il y a 6 500 ans), et correspond à une valeur d’environ -5,5 m par rapport au zéro NGF. L’approche sédimentologique, basée sur une couverture sismique calibrée par un carottage long, permet de reconnaître les différentes phases du remplissage sédimentaire de la Baie, et de caractériser les événements de plus forte énergie comme les tempêtes. La fin du phénomène carnacéen autour de 4 300 ans av. J.-C. sur le littoral de Quiberon et du Golfe du Morbihan pourrait coïncider avec de fortes tempêtes combinées à une accélération de la remontée du niveau marin.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en juin 2017.

Plan

1 - Introduction
2 - Matériel et méthodes
2.1 - La vedette océanographique Haliotis
2.1.1 - Le sondeur à sédiments Chirp
2.1.2 - Le sonar interférométrique Geoacoustics GeoSwath
2.1.3 - Le bathycélérimètre Valeport SVP (Sound Velocity Profiling) et le marégraphe
2.1.4 - Le système de navigation GPS Aquarius Thalès
2.2 - Méthodologie
2.2.1 - Le logiciel CARAIBES®
2.2.2 - Bathymétrie
2.2.3 - Imagerie acoustique et validation
3 - Résultats
3.1 - L’approche archéologique
3.1.1 - La zone de Kerbougnec
3.1.2 - La zone de Kerpenhir
3.2 - L’approche sédimentologique
4 - Discussion
5 - Conclusion

Aperçu du texte

1 - Introduction

Le milieu littoral est un espace particulièrement dynamique, très convoité en raison des multiples secteurs d’activités qui s’y sont installés depuis des siècles. Cet espace est naturellement lié à la remontée du niveau de la mer qui amplifie les perturbations environnementales agissant sur le trait de côte (submersion des plaines maritimes ou renforcement des tempêtes). Les études menées sur les variations relatives du niveau marin pour la période holocène le long des rivages de Bretagne ou de Normandie concernent des sites littoraux comme la Baie du Mont-Saint-Michel (Morzadec-Kerfourn, 1974 ; L'Homer et al., 2002). Les travaux récents menés sur la pointe bretonne (Stéphan, 2011a,b ; Goslin et al., 2013 ; Goslin, 2014 ; Stéphan et al., 2014) amènent à réévaluer les données plus anciennes. En particulier, le caractère oscillatoire de la transgression post-glaciaire, avancé par la plupart des auteurs, a été progressivement remis en cause au cours des deux dernières d...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Agnès Baltzer, Serge Cassen, Anne-Véronique Walter-Simonnet, Hélène Clouet, André Lorin et Bernadette Tessier, « Variations du niveau marin Holocène en Baie de Quiberon (Bretagne sud) : marqueurs archéologiques et sédimentologiques », Quaternaire, vol. 26/2 | 2015, 105-115.

Référence électronique

Agnès Baltzer, Serge Cassen, Anne-Véronique Walter-Simonnet, Hélène Clouet, André Lorin et Bernadette Tessier, « Variations du niveau marin Holocène en Baie de Quiberon (Bretagne sud) : marqueurs archéologiques et sédimentologiques », Quaternaire [En ligne], vol. 26/2 | 2015, mis en ligne le 01 juin 2017, consulté le 28 avril 2017. URL : http://quaternaire.revues.org/7201 ; DOI : 10.4000/quaternaire.7201

Haut de page

Auteurs

Agnès Baltzer

 CNRS-UMR 6554, Laboratoire Géolittomer / IGARUN, Université de Nantes, Campus du Tertre, BP 81227, FR-44312 NANTES cedex 3. Courriel : agnes.baltzer1@univ-nantes.fr

Serge Cassen

CNRS-UMR 6566, Laboratoire de Recherches Archéologiques, Université de Nantes, BP 81227, FR-44312 NANTES cedex 3. Courriel : Serge.Cassen@univ-nantes.fr

Anne-Véronique Walter-Simonnet

CNRS-UMR 6249, Chrono-environnement, Université de Franche-Comté, 16 route de Gray, FR-25000 BESANÇON. Courriel : anne-veronique.walter@univ-fcomte.fr

Articles du même auteur

Hélène Clouet

CNRS-UMR 6143, M2C, Université de Caen-Basse Normandie, 24 rue des Tilleuls, FR-14000 CAEN. Courriel : helene.clouet@orange.fr

André Lorin

CNRS-UMR 6554, Laboratoire Géolittomer / IGARUN, Université de Nantes, Campus du Tertre, BP 81227, FR-44312 NANTES cedex 3. Courriel : alorin@free.fr

Bernadette Tessier

CNRS-UMR 6143, M2C, Université de Caen-Basse Normandie, 24 rue des Tilleuls, FR-14000 CAEN. Courriel : bernadette.tessier@unicaen.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Association française pour l’étude du Quaternaire
  • Revues.org