Navigation – Plan du site

Le potentiel paléoanthropologique et archéologique du karst de Yanhuidong (Tongzi), province du Guizhou, Chine du Sud

Paleoanthropological and archaeological potential of Yanhuidong endokarst (Tongzi), Guizhou province, South China
Pu Zhang, Anne Dambricourt Malassé, Zetian Cao et Fabienne Lallouet
p. 253-269

Résumés

Depuis 2009 un programme de coopération entre l’Institut de Recherches Montagneuses du Guizhou (Académie des sciences du Guizhou, Guiyang) et l’UMR 7194 CNRS (Département de Préhistoire du Muséum national d’Histoire naturelle, Paris) s’est engagé dans la valorisation du patrimoine préhistorique de la Province du Guizhou, notamment le site de Yanhuidong. Découverte en 1971, la petite galerie de Yanhui s'inscrit dans l’aquifère karstique de la chaîne de Chaishan au nord-est de la Province du Guizhou, dans le comté de Tongzi. Ces collines constituent le premier endokarst en Chine du Sud ayant livré des dents d’Homo erectus associées à des traces de foyer, d’os brûlés, de l'industrie lithique avec un important assemblage faunique appartenant au complexe Ailuropoda/Stegodon, l’ensemble se situant en position stratigraphique, dans un ancien écoulement karstique. Les espèces fossiles collectées lors de deux campagnes, en 1972 et 1983 par Wu Maolin de l’Institute of Vertebrate Paleontology and Paleoanthropology (I.V.P.P.) et Cao Zetian du Muséum Provincial du Guizhou, ont apporté suffisamment de critères biochronologiques pour les rapporter au Pléistocène moyen. En 1986 une datation par les séries de l’uranium appliquée à trois dents animales leur attribua un âge de 181 ka, 115 ka et 113 ka. Ces datations ont incité des chercheurs à reconsidérer le taxon et à le reclasser en Homo sapiens archaïque (Early Homo sapiens), précisant cependant que la morphologie reste celle d’Homo erectus. Une dernière fouille dirigée par Cao Zetian en 1988 vida le remplissage au fond d’une petite chambre qui clôt la galerie, et qui communique par des zones d’infiltration avec le réseau supérieur. Plus de 2 000 fossiles, essentiellement dentaires, furent collectés. Les données de cette dernière fouille n’ont jamais été exploitées, seul un inventaire en dressa la liste faunique en 1989. Vingt ans plus tard en 2009, l’étude de fossiles restés indéterminés identifia une M1 humaine, dont nous présentons ici une description préliminaire comportant les critères taxonomiques d’Homo erectus. La petite galerie étant entièrement vidée, seule une synthèse des publications chinoises pouvait permettre de mieux cerner les circonstances de l’écoulement endokarstique. Les articles ont été traduits, notamment les tableaux des mesures de datations, puis les données ont été croisées, c’est-à-dire, le profil de la galerie, la localisation de la fouille et de la coupe, les relevés de la stratigraphie, l’interprétation granulométrique et les datations. Cette recension a permis de retrouver une seconde série de datations 230Th/234U publiées en 1991 suite à la dernière fouille de 1988, réalisées sur cinq dents et trois os, ainsi que sur onze prélèvements de spéléothèmes ; la couche archéologique et paléontologique est datée de 240 ka. Puisqu’il s’agit d’un dépôt secondaire, ces nouvelles données permettent d’estimer l’âge de la faune et du mobilier archéologique à plus de 240 ka, le lessivage de l’émail dentaire ayant été un facteur plausible de rajeunissement. Cette mise à jour des publications suggère la proximité d’une chambre karstique sus-jacente occupée par des hominidés au cours du Pléistocène moyen, elle mérite d’être repérée afin de vérifier si d’autres fossiles d’Homo erectus ne s’y trouveraient pas encore dans un contexte paléoenvironnementale et archéologique datable.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en septembre 2017.

Plan

1 - Introduction
2 - Les sondages de 1971 et 1983
2.1 - La stratigraphie
2.2 - Les premières datations réalisées
2.3 - La faune
2.4 - Le mobilier archéologique
2.5 - Les dents humaines
3 - La fouille de 1988
3.1 - Les datations
3.2 - La faune
4 - Discussion
5 - La molaire humaine TZ1
6 - Discussion sur les circonstances de l’assemblage faunique et archéologique de Yanhuidong
7 - Conclusion

Aperçu du texte

1 - Introduction

Yanhuidong (106°45’ E, 28°15’ N) se situe à 1 600 m d’altitude dans l’aquifère karstique de l’anticlinal de Chaishan, au nord-est de la Province du Guizhou, à 17 km au nord-ouest de Tongzi sur la commune de Juibazhen (fig. 1) dont la préfecture est Guiyang.

Le site est une petite galerie perchée surplombant un abri vaste et profond (cl. 1), découverte en 1971 par l’Etablissement 102 du Bureau Géologique de la Province du Guizhou. Celle-ci était obstruée par un remplissage argileux colmatant l’entrée et laissant apparaître des restes fossilisés ainsi que deux outils lithiques. Un premier sondage permit de récolter trois autres outils en stratigraphie. L’hiver 1972, le Bureau Géologique Provincial engagea une première fouille avec le Muséum Provincial du Guizhou, sous la direction de Cao Zetian, et l’Institut de Paléontologie des Vertébrés et de Paléoanthropologie (I.V.P.P., Académie des Sciences de Chine, Pékin), avec Wu Maolin. La fouille et le relevé de coupe se situ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Pu Zhang, Anne Dambricourt Malassé, Zetian Cao et Fabienne Lallouet, « Le potentiel paléoanthropologique et archéologique du karst de Yanhuidong (Tongzi), province du Guizhou, Chine du Sud », Quaternaire, vol. 25/3 | 2014, 253-269.

Référence électronique

Pu Zhang, Anne Dambricourt Malassé, Zetian Cao et Fabienne Lallouet, « Le potentiel paléoanthropologique et archéologique du karst de Yanhuidong (Tongzi), province du Guizhou, Chine du Sud », Quaternaire [En ligne], vol. 25/3 | 2014, mis en ligne le 01 septembre 2017, consulté le 24 mai 2017. URL : http://quaternaire.revues.org/7078 ; DOI : 10.4000/quaternaire.7078

Haut de page

Auteurs

Pu Zhang

 Guizhou Mountainous Resources Institute, Guizhou Academy of Science, Shanxi Road. 550001, Guiyang, Guizhou, CHINA. Courriel : zhangpuguizhou@163.com

Anne Dambricourt Malassé

UMR 7194 CNRS, Département de Préhistoire du Muséum national d’Histoire naturelle, Institut de Paléontologie Humaine, Fondation Albert 1er de Monaco, 1 rue René Panhard, FR-75013 PARIS. Courriel : iphadm@mnhn.fr

Zetian Cao

Fabienne Lallouet

 Service d’Imagerie Médicale et de Médecine Nucléaire. Hôpital Américain de Paris, 63 boulevard Victor Hugo FR-92200, NEUILLY-SUR-SEINE. Courriel : lallouet.fabienne@gmail.com

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Association française pour l’étude du Quaternaire
  • Revues.org