Navigation – Plan du site

Les ressources en bois dans le bassin de Clermont-Ferrand du néolithique à la période romaine d’après l’analyse dendro-anthracologique

Wood resources in the Clermont-Ferrand basin from the Neolithic to the Roman period based on the dendro-anthracological analysis
Manon Cabanis et Dominique Marguerie
p. 129-139

Résumés

Des analyses dendro-anthracologiques ont été réalisées sur 19 sites archéologiques qui se concentrent en plaine de Limagne et se répartissent du cinquième millénaire av. J.-C. au iiie siècle ap. J.-C. Elles concernent différentes structures de combustion, structures en creux et structures d’habitat. Ces données indiquent un changement dans l’approvisionnement en bois entre le premier et le second Âge du Fer : le hêtre devient alors majoritaire devant le chêne. Sur la base des données polliniques, cette évolution ne semble pas être en relation avec un changement dans la disponibilité du bois localement, la hêtraie étant déjà existante dans la région depuis l’Âge du Bronze. La diversité en taxons héliophiles croissante au cours du temps, l’augmentation des largeurs moyennes de cernes des charbons de chêne caducifolié, ainsi qu’une multiplication des sites ayant livré plus de 10 % de bois de petit calibre (branches, brindilles), révèlent un peuplement végétal de plus en plus hétérogène, ouvert et la mise en place d’une végétation basse de reconquête. Cette évolution du couvert végétal est synchrone d’une intensification de l’occupation des sols en constante progression jusqu’à l’Empire romain durant lequel le réseau parcellaire et de villae est très dense en Basse Auvergne. Les analyses anthracologiques présentées ici sont une succession de cas particuliers qui réunit et interprétés ensemble permettent d’esquisser une histoire de la gestion de la ressource en bois du Néolithique à la conquête romaine.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Manon Cabanis et Dominique Marguerie, « Les ressources en bois dans le bassin de Clermont-Ferrand du néolithique à la période romaine d’après l’analyse dendro-anthracologique », Quaternaire, vol. 24/2 | 2013, 129-139.

Référence électronique

Manon Cabanis et Dominique Marguerie, « Les ressources en bois dans le bassin de Clermont-Ferrand du néolithique à la période romaine d’après l’analyse dendro-anthracologique », Quaternaire [En ligne], vol. 24/2 | 2013, mis en ligne le 01 juin 2016, consulté le 30 mars 2017. URL : http://quaternaire.revues.org/6528 ; DOI : 10.4000/quaternaire.6528

Haut de page

Auteurs

Manon Cabanis

INRAP, 13 bis rue Pierre Boulanger 63100 Clermont-Ferrand et UMR 6042 GEOLAB, Université Blaise Pascal, Maison des Sciences de l’Homme, 4 rue Ledru, F-63057 CLERMONT-FERRAND cedex. Courriel : manon.cabanis@inrap.fr

Articles du même auteur

Dominique Marguerie

CNRS, UMR 6566 CReAAH, Laboratoire Archéosciences, Université de Rennes 1, campus de Beaulieu, F-35042 RENNES cedex. Courriel : dominique.marguerie@univ-rennes1.fr

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Association française pour l’étude du Quaternaire
  • Revues.org