Navigation – Plan du site

Réinterprétation des formations superficielles pléistocènes du bassin d’Antsirabe (Hautes Terres Centrales de Madagascar)

Reinterpretation of superficial pleistocene formations of Antsirabe Basin, Central Highlands of Madagascar
Reine Razafimahefa Rasoanimanana, Gérard Nicoud, Michel Mietton et André Paillet
p. 339-353

Résumés

Sur les hautes terres malgaches, le bassin d’Antsirabe, d’origine tectonique, présente un socle cristallin faillé, bordé à l’ouest par des édifices volcaniques récents (Vakinankaratra). Le bassin sédimentaire présente deux surfaces planes, étagées et légèrement inclinées vers le sud, qui ont été considérées jusqu’alors comme témoignant chacune d’un remplissage lacustre. Les séries stratigraphiques reconnues présentent, sur le socle ou ses altérites, deux corps sédimentaires remarquables. A la base, sur une dizaine de mètres d’épaisseur, une série fluvio-palustre de plaine d’inondation, où sables, limons et graviers alternent avec des niveaux tourbeux décimétriques, au nombre maximum reconnu de sept sur une même verticale. Au-dessus, une couverture de cinérites, fine au sud-est et plus grossière au nord-ouest, atteint généralement vingt mètres d’épaisseur. Les datations 14C obtenues placent les alluvions fluvio-palustres entre 35 000 BP et 14 400 BP. La série volcanique explosive majeure est donc plus récente que 14 400 BP. Elle aurait duré 6 000 ans. La vitesse moyenne de dissection de ces matériaux tendres peut être relativement bien cernée.
Le comblement du bassin d’Antsirabe n’est donc pas d’origine lacustre, de tels sédiments n’ayant été reconnus que ponctuellement à la base de la série, le long de la faille du Mandray. Le remplissage du bassin d’Antsirabe constitue de ce fait une archive sédimentaire remarquable correspondant aux stades isotopiques 2 et 3 d’une plus grande fiabilité que les sédiments de lacs de cratère proches.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Reine Razafimahefa Rasoanimanana, Gérard Nicoud, Michel Mietton et André Paillet, « Réinterprétation des formations superficielles pléistocènes du bassin d’Antsirabe (Hautes Terres Centrales de Madagascar) », Quaternaire, vol. 23/4 | 2012, 339-353.

Référence électronique

Reine Razafimahefa Rasoanimanana, Gérard Nicoud, Michel Mietton et André Paillet, « Réinterprétation des formations superficielles pléistocènes du bassin d’Antsirabe (Hautes Terres Centrales de Madagascar) », Quaternaire [En ligne], vol. 23/4 | 2012, mis en ligne le 01 décembre 2015, consulté le 26 avril 2017. URL : http://quaternaire.revues.org/6431 ; DOI : 10.4000/quaternaire.6431

Haut de page

Auteurs

Reine Razafimahefa Rasoanimanana

Université d’Antananarivo, Faculté des Lettres et Sciences Humaines, Département de Géographie, Domaine universitaire d’Ankatso, BP 907, Antananarivo, MADAGASCAR. Courriel : reinerazaf@yahoo.fr

Gérard Nicoud

Université de Savoie, EDYTEM CNRS, UMR 5204, F-73376 LE BOURGET DU LAC. Courriel : gnicoud@live.fr

Articles du même auteur

Michel Mietton

Université de Lyon 3 Jean Moulin, UMR 5600 EVS – CRGA, 18 rue Chevreul, F-69362 LYON cedex 7.  Courriel : michel.mietton@univ-lyon3.fr

André Paillet

Université de Savoie, EDYTEM CNRS, UMR 5204, F-73376 LE BOURGET DU LAC.
Courriel : andre.paillet@univ-savoie.fr

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Association française pour l’étude du Quaternaire
  • Revues.org