Navigation – Plan du site
1

Les glaciations quaternaires dans les Pyrénées  ariègeoises : approche historiographique, données paléogéographiques et chronologiques nouvelles

Quaternary glaciations in the eastern pyrenees (Ariège): historiographical approach, new paleogeographical and chronological data
Magali Delmas, Marc Calvet, Yanni Gunnell, Régis Braucher et Didier Bourlès
p. 61-85

Résumés

Cette étude présente à la fois un intérêt historiographique, méthodologique et paléooenvironnemental. Historiographique d’abord, car elle fait le point sur un siècle de travaux, d’Albrecht Penck (1883) à François Taillefer (1985), sur les glaciations quaternaires dans les Pyrénées de l’Ariège. Elle montre en particulier comment le polyglacialisme alpin a cédé tardivement la place à un modèle monoglacialiste et comment ce dernier a durablement faussé les interprétations chronologiques ultérieures. Méthodologique ensuite, car elle souligne à quel point la mise en place d’une chronologie relative des séquences de formes et de dépôts glaciaires est un préalable nécessaire à toute tentative de datation absolue de ces assemblages de formes. Paléoenvironnementale enfin, puisque l’emprise spatiale et la chronologie de 6 stades d’englacement würmiens et anté-würmiens est restituée à partir d’une analyse croisée de la répartition des dépôts de marge glaciaire et de 37 datations par le 10Be, un nucléide cosmogénique produit in situ. Les résultats montrent qu’un paléoenglacement antérieur au MIS 5e s’est avancé au-delà` de l’emprise würmienne maximale ; cette dernière a été délimitée localement a` partir des dépôts de marge glaciaire les plus externes attribuées au cycle glaciaire würmien compte tenu de leur faible état d’altération. On montre aussi que l’emprise würmienne maximale est contemporaine du stade isotopique 4 (MIS 4), que des fluctuations plurikilométriques du front glaciaire ariègeois sont survenues durant le MIS 3 et que le Global LGM représente la dernière poussée glaciaire de grande d’ampleur bien que légèrement  en retrait par rapport à l’emprise würmienne maximale. Immédiatement après le Global LGM, une phase de déglaciation majeure cantonne les fronts glaciaires aux hautes vallées. Au Dryas ancien, des glaciers de vallée de 20 et 6 kilomètres occupent respectivement la haute vallée de l’Ariège et le vallon de Suc, un affluent du Vicdessos.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Magali Delmas, Marc Calvet, Yanni Gunnell, Régis Braucher et Didier Bourlès, « Les glaciations quaternaires dans les Pyrénées  ariègeoises : approche historiographique, données paléogéographiques et chronologiques nouvelles », Quaternaire, vol. 23/1 | 2012, 61-85.

Référence électronique

Magali Delmas, Marc Calvet, Yanni Gunnell, Régis Braucher et Didier Bourlès, « Les glaciations quaternaires dans les Pyrénées  ariègeoises : approche historiographique, données paléogéographiques et chronologiques nouvelles », Quaternaire [En ligne], vol. 23/1 | 2012, document 1, mis en ligne le 01 mars 2015, consulté le 30 mars 2017. URL : http://quaternaire.revues.org/6091 ; DOI : 10.4000/quaternaire.6091

Haut de page

Auteurs

Magali Delmas

Université de Perpignan Via-Domitia, EA 4605 Médi-Terra, 52 avenue Paul Alduy, F-66860 PERPIGNAN.
 magali.delmas@univ-perp.fr

Articles du même auteur

Marc Calvet

Université de Perpignan Via-Domitia, EA 4605 Médi-Terra, 52 avenue Paul Alduy, F-66860 PERPIGNAN.
 calvet@univ-perp.fr

Yanni Gunnell

Université Lumière-Lyon 2, UMR CNRS 5600 Environnement, Ville, Société, Faculté GHHAT, 5 avenue Pierre Mendès-France, F-69676 BRON cedex.
 yanni.gunnell@univ-lyon2.fr

Articles du même auteur

Régis Braucher

CEREGE, UMR CNRS-Aix Marseille Université 6635, Technopôle de l’Arbois BP 80, F-13545 AIX-EN-PROVENCE cedex 4.
 bourles@cerege.fr

Didier Bourlès

CEREGE, UMR CNRS-Aix Marseille Université 6635, Technopôle de l’Arbois BP 80, F-13545 AIX-EN-PROVENCE cedex 4.
 braucher@cerege.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Association française pour l’étude du Quaternaire
  • Revues.org