Navigation – Plan du site

L’exploitation des ressources végétales dans les Pyrénées orientales durant l’Holocène

Analyse anthracologique des structures d’élevage, de fours et de charbonnières dans l’Alt Urgell (chaîne du Cadí) et la vallée du Madriu (Andorre)
Use of forestal resources in Eastern Pyrenees during the Holocene: charcoal analysis of pastoral structures, kilns and charcoal kilns in Alt Urgell (Cadí Mountain range) and Madriu Valley (Andorra)
Itxaso Euba Rementeria et Josep Maria Palet Martinez
p. 305-316

Résumés

Dans ce travail, nous présentons le résultat des recherches anthracologiques réalisées sur des sites archéologiques de haute montagne dans les Pyrénées orientales. Cette recherche s’insère dans un projet d’archéologie du paysage. Les zones d’étude se situent dans les Pré-Pyrénées sur le versant méridional de la chaîne du Cadí (vallée de la Vansa, Alt Urgell), et dans la vallée du Madriu, située dans les Pyrénées axiales, en Andorre. Le but principal de l’analyse anthracologique a été de connaître et comprendre la dynamique et la relation qui unissent les populations qui ont occupé ces vallées avec le milieu forestier de haute montagne. Les échantillons ont été récupérés sur des structures archéologiques associées à l’exploitation forestière (charbonnières, fours pour la fabrication de résine), au pastoralisme (cabanes et enclos) et à l’exploitation minière-métallurgique (four de grillage), avec une chronologie qui débute au Néolithique Ancien et finit à l’époque moderne et contemporaine (XVIII-XIXe siècles). Les résultats indiquent une variabilité taxonomique pauvre avec la présence majoritaire du Pinus et la présence ponctuelle d’autres espèces arbustives (Ericaceae et Juniperus) et arborées, comme Betula alba ou Abies alba. Différentes formations végétales de haute montagne ont été identifiées, selon leur localisation en versant ensoleillé ou ombragé, ainsi que leur altitude. Les résultats montrent des traces d’exploitation forestière dès le Néolithique Ancien, une intensification des activités à l’Antiquité, même si l’impact anthropique majeur correspond à l’activité de charbonnage d’époque moderne.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Itxaso Euba Rementeria et Josep Maria Palet Martinez, « L’exploitation des ressources végétales dans les Pyrénées orientales durant l’Holocène », Quaternaire, vol. 21/3 | 2010, 305-316.

Référence électronique

Itxaso Euba Rementeria et Josep Maria Palet Martinez, « L’exploitation des ressources végétales dans les Pyrénées orientales durant l’Holocène », Quaternaire [En ligne], vol. 21/3 | 2010, mis en ligne le 01 septembre 2013, consulté le 19 août 2017. URL : http://quaternaire.revues.org/5646 ; DOI : 10.4000/quaternaire.5646

Haut de page

Auteurs

Itxaso Euba Rementeria

Institut Català d’Arqueologia Clàssica (ICAC) ; Plaça Rovellat s/n ; 43003 Tarragone. Courriel : ieuba@icac.net

Josep Maria Palet Martinez

Institut Català d’Arqueologia Clàssica (ICAC) ; Plaça Rovellat s/n ; 43003 Tarragone. Courriel : jpalet@icac.net

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Association française pour l’étude du Quaternaire
  • Revues.org