Navigation – Plan du site
Comptes-rendus d'ouvrages

Pascal Depaepe : La France du Paléolithique

La découverte (et INRAP), Paris, collection Archéologie de la France, 2009, 178 pages, 22 euros
Patrick Auguste
p. 197-198
Référence(s) :

Pascal Depaepe : La France du Paléolithique, La découverte (et INRAP), Paris, collection Archéologie de la France, 2009, 178 pages, 22 euros.

Texte intégral

1Un ouvrage épatant !

2Notre compte-rendu de lecture aurait pu s'en tenir à ces trois mots, tant ils reflètent notre point de vue sur ce livre. Pourquoi un tel enthousiasme ?

3Tout d'abord, il s'agit d'un « manuel » destiné à un large public, mais sa conception et sa lecture en font vite un livre fort utile et consultable par les spécialistes de la préhistoire paléolithique, puisque seule cette période est décrite ici, des origines jusqu'à la fin du Paléolithique. Très loin des classiques ouvrages rédigés par des universitaires s'adressant à un public déjà averti et ressassant toujours les mêmes données établies à partir des mêmes gisements et présentant des concepts sans surprises, la spécificité de celui-ci est de faire appel à un nouveau corpus de gisement et de régions, ainsi qu'à de nouveaux contributeurs. L'auteur, coordina­teur et rédacteur principal, a fait appel à des collègues tels que des universitaires doctorants ou statutaires, mais également à des agents de l'INRAP L'apport essentiel des données vient des nombreuses fouilles préventives réalisées par ces derniers, dans le sud mais aussi le nord de la France. Ces informations souvent inédites démontrent la qualité et l'intérêt des approches scientifiques développés lors des opérations de terrain en urgence, apportant souvent beaucoup plus de données que plusieurs années de fouilles programmées (mais les moyens alloués ne sont pas les mêmes bien évidemment). Tous ces ingrédients s'associent parfaitement bien et le plat obtenu est savoureux.

4Abondamment illustré, le style est de plus aéré et le texte bien écrit, rendant attractif la lecture jusqu'au bout. L'auteur arrive à faire partager sa passion et ses connaissances du Paléolithique et en particu­lier des Néandertaliens en utilisant un ton parfois humoristique de bon aloi, rare et salutaire en préhistoire.

5Autre point intéressant, les données culturelles sont constamment replacées dans leurs contextes écologiques et chronologiques, là où parfois les ouvrages traditionnels nous livrent une vision des hommes préhistoriques semblant vivre au sein d'une bulle, déconnectés de leur environnement.

6Présenter en si peu de pages tant d'informations est une gageure, mais l'auteur s'en tire très bien grâce à une concision du propos et un savoir étendu. Il arrive de plus à nous faire partager sa conception d'une préhistoire préfigurant l'histoire, avec des développements personnels intéressants et rarement exposés dans ce type d'ouvrage. On retiendra en particulier le chapitre consacré à la violence et aux inéga­lités au Paléolithique.

7Bien sûr, la rédaction et le temps imparti pour la fabrication de ce livre ont probablement fait qu'il existe quelques imprécisions ou erreurs au fil des pages, mais celles-ci ne sont en rien rédhibitoires à la qualité de l'ouvrage. Nous nuancerons par exemple les propos de l'au­teur sur la notion de tabou des Néandertaliens vis-à-vis de la matière première d'origine animale utilisée en tant qu'objet non alimentaire, notion qui ne résiste pas à un examen précis des faits.

8Il s'agit donc d'un livre à se procurer ou à faire acheter, que l'on soit étudiant, chercheur ou bien amateur en préhistoire paléolithique. C'est une belle réussite de l'auteur et cet ouvrage rend justice à une certaine préhistoire très souvent absente des manuels et à des régions également délaissées alors que riches en informations. Le spécialiste y puisera pas mal d'éléments nouveaux et de pistes de réflexions amenées par P. Depaepe. Son approche lucide et teintée d'humanisme réaliste (ni vision d'un paradis perdu ni d'une bataille pour la vie permanente), nous livre ainsi accès à un rapide mais utile état des lieux de notre période de prédilection, mais où transparaît constamment une interro­gation sur la place de l'Homme moderne dans son environnement physique et culturel en ce début du XXIe siècle.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Patrick Auguste, « Pascal Depaepe : La France du Paléolithique », Quaternaire, vol. 21/2 | 2010, 197-198.

Référence électronique

Patrick Auguste, « Pascal Depaepe : La France du Paléolithique », Quaternaire [En ligne], vol. 21/2 | 2010, mis en ligne le 29 juin 2010, consulté le 27 avril 2017. URL : http://quaternaire.revues.org/5566

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Association française pour l’étude du Quaternaire
  • Revues.org