Navigation – Plan du site
Comptes-rendus d'ouvrages

Compte-rendu de lecture de Géologues n°142 et 143

Jean-François Pastre
p. 353
Référence(s) :

Géologues n°142 et 143

Texte intégral

1Ces deux numéros de la revue trimestrielle de l’Union Française de Géologues parvenus récemment à la rédaction, intéresseront, tous les lecteurs soucieux d’avoir un panorama récent de la géologie et de ses applications les plus variées en Ile-de-France. Bien que peu d’articles concernent le « Quaternaire historique », ils combleront tous ceux désireux d’avoir un panorama complet de la gestion économique et morphosédimentaire « anthropocène » du territoire francilien, qu’elle soit actuelle ou future (proche)…

2Le numéro 142 (septembre 2004, 96 p.) rassemble des articles consacrés aux matières premières et minérales, à l’hydrogéologie et à la gestion de l’environnement actuel. Le numéro 143 (décembre 2004, 112 p.), concerne plus particulièrement les aménagements récents et les risques et la région en tant que pôle de connaissance et de culture.

3On découvrira ainsi dans le premier de ces numéros un panorama complet de l’exploitation actuelle des ressources en granulats et matériaux industriels (gypse, sables et argiles), des synthèses sur l’exploitation du calcaire grossier et des autres pierres de construction, mais aussi les aspects plus souvent méconnus que sont le chauffage géothermique, l’exploitation des hydrocarbures ou le stockage du gaz naturel. Différents articles permettront de découvrir différents aspects de l’hydrogéologie ou de l’hydrologie régionale (ex. programme Piren-Seine) ou de traitement spécifique de problèmes géotechniques (ex. captage de source à Meudon comme outil de prévention de glissements de terrain) ou « pollutifs » (ex. dépollution du « Trapèze Renault » à Boulogne, traitement d’une pollution industrielle passée à Louvres).

4Le second numéro permet de découvrir les contraintes d’aménagement des derniers grands travaux du vingtième siècle (ex. RER E « Eole »), les problèmes posés par les anciennes exploitations (réseaux, contraintes, rôle de l’Inspection Générale des Carrières) ou la gestion des crues du bassin de la Seine ou les missions de l’Institut d’Aménagement et d’Urbanisme de la région Île-de-France (IAURIF). La région s’y dévoile ensuite en tant que pôle de connaissance et de culture. Etablissements d’enseignement, associations scientifiques, techniques et professionnelles sont passées au peigne fin, sans oublier réserves et sites géologiques protégés. Mention particulière doit ainsi être faite pour celui des tufs calcaires de la Cellesous-Moret (commune de la Celle-sur-Seine), seul site Quaternaire du Pléistocène moyen, protégé grâce à l’action du Conseil Général de Seine-et-Marne et actuellement en cours d’étude par notre Présidente et son équipe.

5Il faut ainsi féliciter l’UFG et son rédacteur G. Sustrac, qui, fidèles aux orientations de la revue, nous donnent ainsi un large panorama des activités géologiques en Ile-de-France, agrémenté de nombreuses actualités méconnues ou adresses rares. Il semble seulement y manquer celle de l’AFEQ… L’intégration du récent, du futur et du superficiel n’est pas encore il est vrai toujours un réflexe immédiat !

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-François Pastre, « Compte-rendu de lecture de Géologues n°142 et 143 », Quaternaire, vol. 16/4 | 2005, 353.

Référence électronique

Jean-François Pastre, « Compte-rendu de lecture de Géologues n°142 et 143 », Quaternaire [En ligne], vol. 16/4 | 2005, mis en ligne le 24 avril 2008, consulté le 17 août 2017. URL : http://quaternaire.revues.org/554

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Association française pour l’étude du Quaternaire
  • Revues.org