Navigation – Plan du site

Les communautés de grands mammifères de la partie supérieure du Pléistocène inférieur et la biochrone de l’Épivillafranchien

Late early Pleistocene European large mammals and the concept of an Epivillafranchian Biochron
Ralf-Dietrich Kahlke
p. 415-427

Résumés

Les communautés faunistiques européennes de la partie terminale du Pléistocène inférieur ne sont pas un mélange d’éléments « anciens » (Villafranchien) et « récents » (Galérien). L’assemblage fossile d’Untermassfeld (Thuringe, Allemagne), légèrement plus ancien qu’un million d’années, est un des complexes fauniques européens le plus complet connu à ce jour de la période comprise entre 1.2 et 0.9 Ma BP. Le grand nombre de restes de mammifères de cette localité enrichit notre connaissance sur les communautés faunistiques du Pléistocène inférieur européen. Les stades évolutifs de la plupart des taxons de grands mammifères de ce site diffèrent remarquablement de ceux du Villafranchien terminal et du Galérien. C’est sur cette particularité de la faune d’Untermassfeld que s’appuie l’idée d’une unité chronostratigraphique distincte, incluse entre les biochrones du Villafranchien et du Galérien. Cette unité a déjà été proposée et nommée « Epi-Villafranchien » par Bourdier, en 1961. Pour décrire l’Epivillafranchien, l’association Bison menneri / Eucladoceros giulii / Cervus s.l. nestii vallonnetensis / Capreolus cusanoides / Stephanorhinus hundsheimensis d’Untermassfeld (pouvant être appelée « association à Bison menneri-Eucladoceros giulii ») serait la plus représentative de ce biochrone. Ces espèces sont accompagnées par d’autres éléments fauniques épivillafranchiens de moindre signification stratigraphique : Alces carnutorum, Panthera onca gombaszoegensis, Acinonyx pardinensis pleistocaenicus, Megantereon cultridens adroveri, Puma pardoides, Pachycrocuta brevirostris, Ursus cf. dolinensis, Canis (Xenocyon) lycaonoides et Canis mosbachensis. Les communautés fauniques de l’Epivillafranchien se sont établies pendant une période d’instabilité climatique croissante.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Ralf-Dietrich Kahlke, « Les communautés de grands mammifères de la partie supérieure du Pléistocène inférieur et la biochrone de l’Épivillafranchien », Quaternaire, vol. 20/4 | 2009, 415-427.

Référence électronique

Ralf-Dietrich Kahlke, « Les communautés de grands mammifères de la partie supérieure du Pléistocène inférieur et la biochrone de l’Épivillafranchien », Quaternaire [En ligne], vol. 20/4 | 2009, mis en ligne le 01 décembre 2012, consulté le 19 août 2017. URL : http://quaternaire.revues.org/5292 ; DOI : 10.4000/quaternaire.5292

Haut de page

Auteur

Ralf-Dietrich Kahlke

Forschungsinstitut und Naturmuseum Senckenberg, Forschungsstation für Quartärpaläontologie Weimar, Am Jakobskirchhof 4 D-99423 Weimar,Germany. Courriel : rdkahlke@senckenberg.de

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Association française pour l’étude du Quaternaire
  • Revues.org