Navigation – Plan du site
Articles originaux

Étude du soulèvement Pléistocène dans le nord-est de la France et le sud-ouest de L’allemagne d’après les terrasses du bassin de la Moselle : relation avec les propriétés crustales

Quaternary uplift of Eastern France and western Germany as revealed by terraces of the river Moselle: relationship to crustal properties
Rob Westaway, Stéphane Cordier et David Bridgland
p. 49-61

Résumés

Les terrasses de la Moselle et de son affluent la Meurthe permettent d’évaluer le soulèvement dans le Nord-Est de la France et le Sud-Ouest de l’Allemagne depuis le Pliocène. Le soulèvement est estimé à environ 120 m depuis la « révolution climatique du Pléistocène moyen » (v. 0,9 Ma), à environ 160 m depuis 2 Ma et à environ 180 m depuis la fin de l’optimum climatique mi-Pliocène (vers 3,1 Ma). Plusieurs phases de soulèvement peuvent être distinguées, le début de chacune d’entre elles coïncidant avec une modification dans le rythme des fluctuations climatiques définies dans le temps long. Cette coïncidence suggère que le soulèvement observé est lié à des augmentations dans l’intensité des processus de surface associés aux changements climatiques (en particulier l’érosion). Ce lien est confirmé par l’utilisation de modèles numériques qui permettent en outre de montrer que les changements brutaux observés pour les vitesses de soulèvement dans le bassin de la Moselle sont déterminés par la faible épaisseur de la couche mobile dans la croûte inférieure, lui-même généré par sous-placage mafique à la base de la croûte. L’étude des enregistrements sédimentaires de la Moselle et de la Meurthe met ainsi en évidence des modèles de réponses du milieu qui sont caractéristiques de la plus grande partie du continent européen.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Rob Westaway, Stéphane Cordier et David Bridgland, « Étude du soulèvement Pléistocène dans le nord-est de la France et le sud-ouest de L’allemagne d’après les terrasses du bassin de la Moselle : relation avec les propriétés crustales », Quaternaire, vol. 20/1 | 2009, 49-61.

Référence électronique

Rob Westaway, Stéphane Cordier et David Bridgland, « Étude du soulèvement Pléistocène dans le nord-est de la France et le sud-ouest de L’allemagne d’après les terrasses du bassin de la Moselle : relation avec les propriétés crustales », Quaternaire [En ligne], vol. 20/1 | 2009, mis en ligne le 01 mars 2012, consulté le 22 juillet 2017. URL : http://quaternaire.revues.org/5026 ; DOI : 10.4000/quaternaire.5026

Haut de page

Auteurs

Rob Westaway

Faculty of Mathematics, Computing and Technology, The Open University, Abbots Hill, Gateshead NE8 3DF, UK; also at : IRES, Newcastle University, Newcastle-upon-Tyne NE1 7RU, UK. Courriel : r.w.c.westaway@ncl.ac.uk

Articles du même auteur

Stéphane Cordier

Laboratoire Géodynamique des Milieux Naturels et de l’Environnement, Faculté des Lettres et Sciences Humaines, Université Paris 12 Val de Marne, 61 avenue du Général de Gaulle, F-94010 Créteil Cedex, France. Courriel : stephane.cordier@univ-paris12.fr

Articles du même auteur

David Bridgland

Department of Geography, Durham University, South Road, Durham DH1 3LE, UK. Courriel : d.r.bridgland@dur.ac.uk

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Association française pour l’étude du Quaternaire
  • Revues.org