Navigation – Plan du site

Discontinuités dans l'enregistrement des cycles interglaciaire-glaciaire sur un littoral en contexte intraplaque. Exemple du Val de Saire (Normandie, France)

Discontinuities in the interglacial-glacial cycles record on a coast in intraplate context. Example of the Val de Saire (Normandy, France)
Sylvie Coutard, Jean-Pierre Lautridou et Edward Rhodes
p. 217-227

Résumés

Les travaux récents menés dans le Val de Saire (Basse-Normandie, France), en bordure d'une mer épicontinentale, la Manche, ont mis en évidence quatre plates-formes d'abrasion marine étagées entre 0 et 35 m d'altitude. Ces plates-formes supportent des dépôts marins siliciclastiques d'épaisseur variable, souvent métrique. Leur étagement témoigne du caractère cyclique de la morphogenèse au Pléistocène moyen due à l'interaction entre variations eustatiques et activité tectonique.
L'enregistrement sédimentaire d'une phase interglaciaire, soumis à l'eustatisme, se présente sous la forme d'une séquence marine régressive de type galets-sables. Il n'existe pas de relations stratigraphiques directes entre les dépôts marins des diverses périodes puisque chaque plate-forme est séparée de la précédente par une paléofalaise. Lors des phases froides, le Val de Saire a été soumis à l'action d'un climat périglaciaire marqué, avec dégradation des reliefs, mobilisation des versants, apports éoliens… Cette dualité de la morphogenèse au cours des cycles interglaciaire-glaciaire est responsable de fortes discontinuités dans l'enregistrement sédimentaire, tant spatiales que temporelles. Les volumes érodés sont importants : les séquences continentales antérieures au dernier cycle ne sont quasiment pas conservées. De plus, la séquence du Pléistocène supérieur, seule préservée, est elle-même incomplète et montre de nombreux hiatus : troncatures majeures pendant et à la fin du stade 5 et au début du stade 4, absence du pédocomplexe du Pléniglaciaire moyen, érosion des loess ante- Nagelbeek.
Ainsi, la répétition des processus de formation des plates-formes et du dépôt d'une séquence détritique traduit une continuité dans le fonctionnement d'un système, dans lequel l'enregistrement est intrinsèquement discontinu avec un bilan sédimentaire relativement maigre. Ce système, ici particulièrement bien exprimé, est représentatif d'une grande partie du Massif Armoricain. 

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Sylvie Coutard, Jean-Pierre Lautridou et Edward Rhodes, « Discontinuités dans l'enregistrement des cycles interglaciaire-glaciaire sur un littoral en contexte intraplaque. Exemple du Val de Saire (Normandie, France) », Quaternaire, vol. 16/3 | 2005, 217-227.

Référence électronique

Sylvie Coutard, Jean-Pierre Lautridou et Edward Rhodes, « Discontinuités dans l'enregistrement des cycles interglaciaire-glaciaire sur un littoral en contexte intraplaque. Exemple du Val de Saire (Normandie, France) », Quaternaire [En ligne], vol. 16/3 | 2005, mis en ligne le 01 septembre 2008, consulté le 26 juillet 2017. URL : http://quaternaire.revues.org/434 ; DOI : 10.4000/quaternaire.434

Haut de page

Auteurs

Sylvie Coutard

INRAP Nord-Picardie, 518 Rue Saint-Fuscien 80 000 AMIENS, sylvie.coutard@inrap.fr

Articles du même auteur

Jean-Pierre Lautridou

UMR 6143 CNRS/Université de Caen, 24 rue des Tilleuls, 14000 CAEN, France

Articles du même auteur

Edward Rhodes

Research School of Earth Sciences and Research School of Pacific and Asian Studies, The Australian National University, Canberra ACT 0200, Australia

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Association française pour l’étude du Quaternaire
  • Revues.org