Navigation – Plan du site

Middle and Upper Pleistocene fluvial evolution of the Meurthe and Moselle valleys in the Paris Basin and the Rhenish Massif

L'évolution des vallées de la Meurthe et de la Moselle au Pléistocène moyen et supérieur dans le Bassin Parisien et le Massif Schisteux Rhénan
Stéphane Cordier, Manfred Frechen, Dominique Harmand et Monique Beiner
p. 201-215

Résumés

Les vallées de la Meurthe (Me), et de la Moselle en aval de la confluence avec la Meurthe (M), présentent, à travers le Bassin parisien et le Massif schisteux rhénan, huit terrasses alluviales (Me8-M8 à Me1-M1) étagées à moins de 90 m au-dessus du fond de vallée Me0-M0. Les analyses morphologiques et sédimentologiques (minéralogie et pétrographie) indiquent que les terrasses alluviales les plus anciennes (Me8-M8 à Me4-M4) ont été déposées par la Paléo-Meurthe alors que la Haute-Moselle s'écoulait vers la Meuse. En revanche, les terrasses alluviales plus récentes (Me3-M3 à Me0-M0) contiennent, en aval de la confluence Moselle-Meurthe, de nombreux éléments cristallins provenant du bassin supérieur de la Moselle ; elles ont été mises en place après la capture de la Haute-Moselle survenue vers 250-270 ka (OIS 8). Les datations IRSL et 14C montrent que ces terrasses datent respectivement de la fin du Saalien (Me3-M3) et du Weichselien (Me2-M2 et Me1-M1).
Le parallélisme des terrasses (et en particulier des terrasses encadrant la capture Me4-M4 et Me3-M3) en France, au Luxembourg et en Allemagne montre qu'aucun soulèvement tectonique différenciel n'est survenu le long de la vallée depuis au moins la capture.
La genèse des terrasses alluviales semble s'effectuer de manière cyclique ; la sédimentation aurait lieu principalement lors des phases pléniglaciaires et tardiglaciaires du cycle climatique, avec une phase érosive mineure en début de phase tardiglaciaire ; l'incision majeure responsable de l'étagement des terrasses surviendrait durant la transition interglaciaire-pléniglaciaire.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Stéphane Cordier, Manfred Frechen, Dominique Harmand et Monique Beiner, « Middle and Upper Pleistocene fluvial evolution of the Meurthe and Moselle valleys in the Paris Basin and the Rhenish Massif », Quaternaire, vol. 16/3 | 2005, 201-215.

Référence électronique

Stéphane Cordier, Manfred Frechen, Dominique Harmand et Monique Beiner, « Middle and Upper Pleistocene fluvial evolution of the Meurthe and Moselle valleys in the Paris Basin and the Rhenish Massif », Quaternaire [En ligne], vol. 16/3 | 2005, mis en ligne le 01 septembre 2008, consulté le 24 avril 2017. URL : http://quaternaire.revues.org/418 ; DOI : 10.4000/quaternaire.418

Haut de page

Auteurs

Stéphane Cordier

Faculté des Lettres et Sciences Humaines, Université Paris XII Val de Marne, 61 avenue du Général de Gaulle, F-94010 Créteil cedex, France ; stephane.cordier@univ-paris12.fr

Articles du même auteur

Manfred Frechen

Leibniz Institute for Applied Geosciences (GGA), Section Geochronology and Isotope Hydrology, Stilleweg 2, D-30655 Hannover, Germany

Articles du même auteur

Dominique Harmand

Laboratoire de Géographie, Faculté des Lettres et Sciences Humaines, Université de Nancy 2, BP 33-97, F-54000 Nancy, France

Articles du même auteur

Monique Beiner

2a rue du Jardin Keck, F-67000 Strasbourg, France

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Association française pour l’étude du Quaternaire
  • Revues.org