Navigation – Plan du site
Articles originaux

Pleistocene eruptive chronology of the Gölcük volcano, Isparta Angle, Turkey

Chronologie des épisodes volcaniques pléistocènes du volcan Gölcük, Angle d’Isparta, Turquie
Bernard Platevoet, Stéphane Scaillet, Hervé Guillou, Dominique Blamart, Sébastien Nomade, Marc Massault, André Poisson, Ömer Elitok, Nevzat Özgür, Fuzuli Yagmurlu et Kamil Yilmaz
p. 147-156

Résumés

En Méditerranée Orientale, la région active d’Isparta est le siège d’un magmatisme alcalin lié à la distension affectant cette partie de la Péninsule Anatolienne depuis le Miocène supérieur. Le volcanisme Pliocène est alcalin et très potassique, depuis des magmas lamprophyriques à lamproïtiques, jusqu’à des téphriphonolites et des trachytes. La construction du volcan Gölcük au sud d’Isparta marque le début d’un nouveau cycle éruptif après une longue période d’arrêt et d’érosion. L’étude morpho-structurale du volcan couplée aux datations 40K/40Ar sur lave et 39Ar/40Ar sur monograin de feldspath-K indique une histoire éruptive complexe, nettement plus jeune que l’activité antérieure (Pliocène). Ces résultats préliminaires montrent que l’activité volcanique du Gölcük est située dans le Pléistocène supérieur (Paléolithique) entre environ 200 ka et 24 ka.
Trois cycles volcaniques majeurs sont reconnus : (1) Cycle I débutant vers 200 ka avec des éruptions ignimbritiques majeures avec un ensemble de coulées pyroclastiques trachytiques comblant les paléo-vallées ouvertes dans les formations sédimentaires et les formations volcaniques d’âge pliocène ; (2) Cycle II avec un épisode effusif de faible importance succède entre 115 ± 3 ka et 62 ± 2 ka à l’activité explosive initiale avec la mise en place d’un édifice central constitué de dômes-coulées téphri-phonolitiques ; (3) Cycle III entre 70 ka et 24 ka, l’activité devient phréatoplinienne et suit de près le cycle précédent. Le dynamisme éruptif phréatomagmatique est celui d’un maar formé d’un large cratère d’explosion entouré d’un anneau de tufs. La dernière crise volcanique se termine par l’extrusion de plusieurs dômes de trachyte dans le cratère et de téphras associés, de nouvelles coulées pyroclastiques se mettent vraisemblablement en place vers le nord-ouest. Les données de terrain et les âges 40Ar/39Ar disponibles indiquent que ces dernières manifestations (construction du maar) sont très récentes et sub-contemporaines du dernier niveau de retombées ponceuses sous les immeubles de la ville et des dômes de lave intra-caldeira. Cet âge récent est confirmé par un âge 14C obtenu sur des bois carbonisés. La morphologie du volcan actuel est relativement bien conservée, malgré l’érosion très active qui remodèle déjà partiellement les pentes. La reprise éventuelle de l’activité du volcan constituerait un risque majeur à l’échelle de la région et en particulier pour la ville d’Isparta établie au pied de l’édifice, notamment sur les coulées pyroclastiques et les retombées ponceuses les plus récentes.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Bernard Platevoet, Stéphane Scaillet, Hervé Guillou, Dominique Blamart, Sébastien Nomade, Marc Massault, André Poisson, Ömer Elitok, Nevzat Özgür, Fuzuli Yagmurlu et Kamil Yilmaz, « Pleistocene eruptive chronology of the Gölcük volcano, Isparta Angle, Turkey », Quaternaire, vol. 19/2 | 2008, 147-156.

Référence électronique

Bernard Platevoet, Stéphane Scaillet, Hervé Guillou, Dominique Blamart, Sébastien Nomade, Marc Massault, André Poisson, Ömer Elitok, Nevzat Özgür, Fuzuli Yagmurlu et Kamil Yilmaz, « Pleistocene eruptive chronology of the Gölcük volcano, Isparta Angle, Turkey », Quaternaire [En ligne], vol. 19/2 | 2008, mis en ligne le 01 juin 2011, consulté le 16 octobre 2017. URL : http://quaternaire.revues.org/3092 ; DOI : 10.4000/quaternaire.3092

Haut de page

Auteurs

Bernard Platevoet

Laboratoire des Sciences de la Terre, Université de Paris-Sud, 91450 Orsay, France. platvoet@geol.u-psud.fr

Articles du même auteur

Stéphane Scaillet

Laboratoire des Sciences du Climat et de l’Environnement (UMR 1572 CEA-CNRS-UVSQ), IPSL, bât.12, Avenue de la Terrasse, Domaine du CNRS, 91198, Gif-sur-Yvette, France.

Articles du même auteur

Hervé Guillou

Laboratoire des Sciences du Climat et de l’Environnement (UMR 1572 CEA-CNRS-UVSQ), IPSL, bât.12, Avenue de la Terrasse, Domaine du CNRS, 91198, Gif-sur-Yvette, France.

Articles du même auteur

Dominique Blamart

Laboratoire des Sciences du Climat et de l’Environnement (UMR 1572 CEA-CNRS-UVSQ), IPSL, bât.12, Avenue de la Terrasse, Domaine du CNRS, 91198, Gif-sur-Yvette, France.

Articles du même auteur

Sébastien Nomade

Laboratoire des Sciences du Climat et de l’Environnement (UMR 1572 CEA-CNRS-UVSQ), IPSL, bât.12, Avenue de la Terrasse, Domaine du CNRS, 91198, Gif-sur-Yvette, France.

Articles du même auteur

Marc Massault

Laboratoire des Sciences de la Terre, Université de Paris-Sud, 91450 Orsay, France.

André Poisson

Laboratoire des Sciences de la Terre, Université de Paris-Sud, 91450 Orsay, France.

Ömer Elitok

Süleyman Demirel University, department of Geothermal Energy et Mineral Ressources, Merkez Campus 32260, Isparta, Turkey.

Nevzat Özgür

Süleyman Demirel University, department of Geothermal Energy et Mineral Ressources, Merkez Campus 32260, Isparta, Turkey.

Fuzuli Yagmurlu

Süleyman Demirel University, department of Geothermal Energy et Mineral Ressources, Merkez Campus 32260, Isparta, Turkey.

Kamil Yilmaz

Süleyman Demirel University, department of Geothermal Energy et Mineral Ressources, Merkez Campus 32260, Isparta, Turkey.

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Association française pour l’étude du Quaternaire
  • Revues.org