Navigation – Plan du site
Articles originaux

Les téphras du pariou (chaîne des Puys, France)

Nouvelles observations sur la dispersion proximale, apports téphrostratigraphiques
The pariou tephra (chaîne des Puys, France): new observations on the proximal deposits, their contribution to tephrostratigraphy
Didier Miallier, Pierre Boivin, Thierry Pilleyre, Lucie Choupin, Delphine Malterre et Serge Sanzelle
p. 87-96

Résumés

Le puy de Pariou est un volcan âgé de 9500 ans environ, caractérisé par une évolution concomitante de son magma et de son dynamisme. Durant la première phase, des éruptions à forte composante phréatomagmatique construisent un anneau de tufs à faciès de débourrage dont le magma juvénile, d’abord trachytique, évolue en trachy-andésite avec émission de coulées de lave. La seconde phase est celle de l’édification d’un cône strombolien qui se superpose à l’anneau de tufs, avec un magma de trachy-andésite basaltique.
De nouvelles observations mettent en évidence une anisotropie dans la dispersion des téphras à l’échelle de quelques kilomètres : ceux qui correspondent à l’anneau de tufs initial sont beaucoup plus développés à l’ouest et au sud-ouest du volcan que dans les autres directions. A l’opposé, les derniers produits liés à l’édification du cône, sont rares et n’ont été observés que vers l’est et le sud-est.
La formation occidentale, dont la puissance atteint localement 6 m, est constituée d’une succession de couches décimétriques de lapilli à faciès de débourrage représentant une alternance de phases phréatomagmatiques ou magmatiques. Elles débutent par un lit pluri-décimétrique de ponces claires, de nature trachytique. L’épaisseur de la formation, qui s’est en partie mise en place sous forme de déferlantes, varie fortement en fonction du relief, suivant des effets de congère et de canalisation.
L’identification facile de la séquence en fait un bon repère stratigraphique, des exemples inédits en sont donnés : les tufs phréatomagmatiques du cratère du Nid de la Poule se situent sur cette formation et le sommet du puy de Côme est dessous ; une large faille de 1,6 m de largeur, orientée sensiblement N-S, s’est ouverte dans une ancienne coulée de lave au sud du puy Filhu après le dépôt des téphras du Pariou, ce qui suggère l’occurrence récente d’un événement tectonique.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Didier Miallier, Pierre Boivin, Thierry Pilleyre, Lucie Choupin, Delphine Malterre et Serge Sanzelle, « Les téphras du pariou (chaîne des Puys, France) », Quaternaire, vol. 19/2 | 2008, 87-96.

Référence électronique

Didier Miallier, Pierre Boivin, Thierry Pilleyre, Lucie Choupin, Delphine Malterre et Serge Sanzelle, « Les téphras du pariou (chaîne des Puys, France) », Quaternaire [En ligne], vol. 19/2 | 2008, mis en ligne le 01 juin 2011, consulté le 17 octobre 2017. URL : http://quaternaire.revues.org/2172 ; DOI : 10.4000/quaternaire.2172

Haut de page

Auteurs

Didier Miallier

Laboratoire de Physique Corpusculaire, UMR 6533, IN2P3 - CNRS, Université Blaise Pascal, 63177, Aubière Cedex. miallier@clermont.in2p3.fr

Articles du même auteur

Pierre Boivin

Laboratoire Magmas et Volcans, UMR 6524 CNRS - Université Blaise Pascal, 5, rue Kessler, 63000, Clermont-Ferrand.

Articles du même auteur

Thierry Pilleyre

Laboratoire de Physique Corpusculaire, UMR 6533, IN2P3 - CNRS, Université Blaise Pascal, 63177, Aubière Cedex.

Articles du même auteur

Lucie Choupin

Laboratoire Magmas et Volcans, UMR 6524 CNRS - Université Blaise Pascal, 5, rue Kessler, 63000, Clermont-Ferrand.

Delphine Malterre

Laboratoire Magmas et Volcans, UMR 6524 CNRS - Université Blaise Pascal, 5, rue Kessler, 63000, Clermont-Ferrand.

Serge Sanzelle

Laboratoire de Physique Corpusculaire, UMR 6533, IN2P3 - CNRS, Université Blaise Pascal, 63177, Aubière Cedex.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Association française pour l’étude du Quaternaire
  • Revues.org