Navigation – Plan du site

Variabilité morphologique de l’espèce arvicola cantiana (arvicolinae, rodentia) du Pléistocène moyen au Pléistocène supérieur de France et de Ligurie (Italie)

Morphological variability within arvicola cantiana (arvicolinae, rodentia) from Middle Pleistocene to Upper Pleistocene in France and Liguria (Italy)
Élise Escude, Sophie Montuire et Emmanuel Desclaux
p. 31-41

Résumés

Le genre Arvicola regroupe les plus grands campagnols d’origine européenne à large distribution géographique depuis le Quaternaire. Les récentes études morphométriques décrivant la forme de la dent dans son ensemblemontrent qu’il existe un groupe fossile homogène, en France et en Ligurie, que l’on peut attribuer à Arvicola cantiana (Hinton, 1910). La grande tolérance climatique de cette espèce lui permet d’être largement répandue de la fin du Pléistocène moyen au Pléistocène supérieur, pendant les deux périodes glaciaire et interglaciaire. Notre étude met en évidence la large variabilité morphologique de Arvicola cantiana sans pôles morphologiques distincts selon le climat, l’environnement, le temps ou la géographie. Cette grande plasticité phénotypique permet à l’espèce de résister à des changements majeurs de l’environnement.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Élise Escude, Sophie Montuire et Emmanuel Desclaux, « Variabilité morphologique de l’espèce arvicola cantiana (arvicolinae, rodentia) du Pléistocène moyen au Pléistocène supérieur de France et de Ligurie (Italie) », Quaternaire, vol. 19/1 | 2008, 31-41.

Référence électronique

Élise Escude, Sophie Montuire et Emmanuel Desclaux, « Variabilité morphologique de l’espèce arvicola cantiana (arvicolinae, rodentia) du Pléistocène moyen au Pléistocène supérieur de France et de Ligurie (Italie) », Quaternaire [En ligne], vol. 19/1 | 2008, mis en ligne le 01 mars 2011, consulté le 24 novembre 2017. URL : http://quaternaire.revues.org/1632 ; DOI : 10.4000/quaternaire.1632

Haut de page

Auteurs

Élise Escude

CNRS UMR 5198 Institut de Paléontologie Humaine, 1 rue René Panhard F-75013 Paris, France.
Biogéosciences & EPHE, Ecole Pratique des Hautes Etudes. CNRS. Université de Bourgogne, 6 bd Gabriel F-21000 Dijon, France.

Articles du même auteur

Sophie Montuire

Biogéosciences & EPHE, Ecole Pratique des Hautes Etudes. CNRS. Université de Bourgogne, 6 bd Gabriel F-21000 Dijon, France.

Articles du même auteur

Emmanuel Desclaux

Laboratoire départemental de Préhistoire du Lazaret, 33bis bd Frank Pilatte F-06300 Nice, France.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Association française pour l’étude du Quaternaire
  • Revues.org